Les exemples sonores peuvent être consultés via Inventaire lors de la description des instruments correspondants et par un 'click' sur le portrait de Mr. Hottererre.

Les instruments de musique ont été et sont créés pour produire du son. C'est leur fonction la plus importante, qu'ils devraient, si possible, pouvoir remplir dans ma collection en tant que témoignages historiques (voir Instruments sont jouables).

Le but des exemples sonores est de donner une impression aussi authentique que possible des caractéristiques sonores des flûtes sélectionnées dans la collection. En choisissant des instruments de différentes époques, catégories de flûtes, factures et matériaux de construction, il devrait être possible de reconnaître et de comparer la diversité et l'évolution du son de la flûte à travers les siècles. Dans certains cas, le même morceau de musique était joué avec le même type de flûte, mais dans des matériaux différents. Cependant, contrairement à la sensation subjective éprouvée par l’instrumentiste lors du jeu, toutes les flûtes n'ont pas des différences de timbre frappantes.

Les morceaux de musique choisis correspondent le plus possible à l'époque et à la région géographique de l'instrument utilisé. Toutes les compositions n'ont pas été écrites à l'origine pour la flûte, mais certains arrangements ont été écrits par des contemporains des compositeurs ou même par eux-mêmes. J'ai surtout choisi des morceaux avec un tempo plus modéré afin de mieux faire ressortir le son - et de surmonter les défis des doigtés et de l'intonation que certaines flûtes lancent. Pour pouvoir les jouer de manière optimale, de nombreux instruments originaux nécessitent une pratique intensive et exclusive - un véritable problème (de luxe) pour moi en raison du grand nombre de flûtes. Les exemples sonores présentés ici doivent être compris avant tout comme des documents et non pas comme du „ grand art “.

Afin de reproduire le son de la manière la plus authentique possible, nous avons réalisé les enregistrements sonores très directement, c'est-à-dire avec les instruments à proximité de l'appareil d'enregistrement (ZOOM Handy Recorder H2). Cependant, cela a pour inconvénient que des bruits indésirables (respiration, bruit de clés, craquement des chaises) peuvent également être entendus de manière relativement évidente. Afin d'améliorer l'acoustique extrêmement „sèche“ du petit studio d'enregistrement, nous avons ajouté une réverbération minimale aux enregistrements. Il n'y a pas eu d'autres post-traitements (coupures, corrections, etc.) ; les enregistrements représentent une sorte „d'enregistrement en direct“.

Un autre problème de taille dans la pratique des instruments à vent originaux accompagnés par le clavecin et le piano réside dans leurs accords différents. Nous avons donc utilisé un piano électrique (Yamaha P-120) dont l'accord peut être ajusté avec précision au Hertz - près. Je suis très reconnaissant envers mes partenaires pianistes Rani Orenstein et Camille Ravot de la Schola Cantorum de Bâle, d'être descendu sans ronchonner dans les basses terres de la production sonore électronique.

  • von admin